Accéder au contenu principal

Rando d'été #4 - le vignoble de Cerdon

Eh, tu crois que l'été c'est fini, c'est la rentrée, on n'en parle plus ? Mais nooon !
Bon, d'accord, je le croyais aussi avec ce temps plus que maussade. Mais finalement, une petite éclaircie le dimanche nous a permis d'aller nous aérer et presque prendre des couleurs dans les vignes.

“Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement.”

François Rabelais

Je t'avoue que je pensais vraiment que les coteaux du Cerdon allaient être remplis de hordes de vendangeurs ... Mais on dirait que c'est un job du siècle dernier ! Des machines montées sur chenilles ramassent le raisin de la plupart des vignes dans le Cerdon.


C'est où ? 

Cerdon est un petit village au cœur du Département de l'Ain. Dans une vallée plutôt enclavée, on trouve donc au fond de la vallée, au bord du ruisseau, le petit et plutôt joli village. Et sur les pentes (parfois vraiment escarpées), ce sont les vignes, qui produisent le raisin pour le vin pétillant rosé du Cerdon. Je dirais qu'on est à une heure de Lyon... Dans la campagne !

Plein de chemins permettent de couper entre les vignes, et d'aller plus haut (#chansondanstatête) et d'avoir une belle vue sur le paysage.








Quoi faire ? 


Ces vignes sont parfaites pour se promener, soit le dimanche en mode tranquille soit pour une rando un peu plus sportive. Ici, c'était plutôt une longue mais lente balade. Au rythme des photos de "oh, tiens, ça!" "oh, le nuage vers l'éolienne à bougé!".
Sinon, il y a plusieurs bars et resto ou faire une pause ou venir manger des spécialités de l'Ain (GRENOUUIIIILLES!). Et évidemment, plein de caves. Ce vignoble est en partie pour une production de coopérative et en (bonne) partie fait par des indépendants qui vinifient chez eux. C'est vraiment sympa de s'arrêter dans une cave pour déguster, mais nous ne l'avons pas fait cette fois ci, en général, on déguste pour acheter, sinon, ça mobilise les vignerons pour "rien"...






Les vendanges 

Début septembre, saison des vendanges. Nous avons eu de la chance, dans notre balade, de croiser des vignes non vendangées, donc de voir les raisins. Je ne vous conseille pas de les manger, ils sont vraiment fait pour le vin (peau épaisse et pépins énormes par rapport au fruit). Mais c'est joli !!
Et puis les vendanges en cours avec des machines montées sur chenilles... C'est assez impressionnant de voir que ce sont des machines qui enjambent les vignes qui cueillent avec pas mal de précision les grappes de raisins.










L'achillée Millefeuille - Comment la manger ? et pourquoi ?

Cette petite plante que tu vois là, c'est l'achillée millefeuille - achillea millefolium -  de la famille des Astéracées. Elle a des vertus cicatrisantes et on peut manger ces jeunes feuilles (mais pas la tige), et les petites fleurs. Elle se mange fraîche, en salades et en soupes. Et les fleurs, elles font de bonnes infusions digestives ! Par contre, ce n'est pas recommandé aux femmes enceintes et allaitantes.
Bref, je la trouve si jolie et si fine que je vais bientôt tester ça je crois !
Source du merveilleux livre des Editions Debaisieux - plantes comestibles : cueillette et recettes des 4 saisons. ça te dis si j'en parle bientôt ?

 






Et donc, nous avons bien pris le temps d'admirer la vue ... Je vous laisse avec ça ! 
















Et ça c'est un bonus, les éoliennes vues de l'autre côté de la montagne.

On se retrouve sur Pinterest ? 


Tous mes carnets de balade sont à retrouver ici :)

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Mini cakes olives - thon - tomates séchées

On se retrouve aujourd'hui avec une recette toute simple et bonne.
Des petits cakes au olives, thon et tomates séchées sont au menu aujourd'hui.



En général, je vous propose mes recettes préférées, avec des produits frais et de saison. Mais franchement, il y a aussi tellement de moments où on a envie d'une recette qui va bien, qui est bonne, mais on n'a pas grand chose dans le frigo... Ces petits cakes sont la recette parfaite, facile, à faire avec les fonds d'épicerie : quelques olives noires, une boite de thon et des tomates séchées. En plus, la garniture est modifiable à l'infini !
Je les ai ici réalisées dans des moules à muffin, mais franchement, il sera parfait aussi dans un grand plat à cake, et coupé en tranches.
Ces petites merveilles ont été dégustées dans un repas partagé, mais elles auraient pu l'être aussi en apéro, en entrée accompagnés d'une salade, ... Ils changent du quotidien, sont mignons, et surtout, super bons, que demander de plus ?




Homemade - Mon premier gilet

Hello !

La nouvelle année débute avec un gilet doux et confort ! Mais avant cela, je vous souhaite à tous, une très belle année 2017, remplie de rencontre, de douceur, de joie de vivre et de petits émerveillements du quotidien !
Aujourd'hui, on va parler de mon premier vêtement tricoté maison, qui soit portable (oui, je vous ai épargné les serpillères version Père-Noël est une ordure).

“Il paraît qu’il faut trois moutons pour faire un pull-over... et moi qui croyais qu’ils ne savaient pas tricoter.” Bob Ralph
J'ai attaqué ce modèle de Phildar (laine Charly couleur persan) en octobre, objectif : le finir pour Noël, et il l'a été largement! Assez rapide à tricoter, en une seule grande pièce, j'ai adorer passer des soirées à tricoter.
Il y a quelques inévitables trous, manque de concentration et flemme de détricoter retricoter ! Mais, dans l'ensemble, il me plait beaucoup !
Allez, je vous le montre un peu ? Immortalisé pendant une balade, et je me suis bien gelée pour…

Génération Erasmus - Se décider à partir

Guten Tag ! Hi ! Holà !

Erasmus, la grande aventure, la grande bringue, la grande mode ? On entend tout (et parfois n'importe quoi!) sur les Erasmus. Alors j'avais envie de partager des petits bouts de mon aventure avec vous. C'est parti !

Quand on arrive dans une ville, on voit des rues en perspective. Des suites de bâtiments vides de sens. Tout est inconnu, vierge. Voilà, plus tard on aura marché dans ces rues, on aura été au bout des perspectives, on aura connu ces bâtiments, on aura vécu des histoires avec des gens. Quand on aura vécu dans cette ville, cette rue on l’aura prise dix, vingt, mille fois. Au bout d’un temps cela vous appartient parce qu’on y a vécu.

L’auberge espagnole (film de Cédric Klapisch), Xavier



Erasmus, c'est quoi ? Alors, déjà, c'est qui ? Un bonhomme du Moyen-Âge, Erasme, d'après Wiki est une des figures majeures de l'Europe, notamment grâce à son écrit "Eloge de la folie". Est-ce en référence à celui là que l'Europe a n…