Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2016

- 60 jours de gratitude -

Bonjour bonjour,

Après un premier mois avec mon carnet rouge - bullet journal, j'ai eu envie d'ajouter les premiers petits plus. 
J'ai décidé, suivant l'idée de Solange te parle, d'écrire chaque jour, deux phrases sur deux petits bonheurs au quotidien. Une chose que j'ai fait, quelque chose que j'ai vu, une discussion, une observation, il s'agit de n'importe quoi qui soit positif dans la journée. 


J'aimerais pouvoir chaque jour me réjouir que le soleil se lève, scruter la nuit cousue d'étoiles et, pétri de gratitude, prendre place parmi les vivants ; passer ma vie comme en vacances. 
Fréderic Martinez, Petit Eloge des vacances.

Chaque jour, j'ai pris le temps. Je m'y suis super bien tenu, il ne manque quasiment pas un jour des deux derniers mois. Cette expérience m'a montré à quel point aucune journée n'est si pourrie que ça, chaque jour a son lot de petits bonheurs et petits émerveillements. Il suffit de les voir, de savoir les r…

Road trip - Le Sud-Ouest en 4 jours

Un long week-end de novembre ? Je vous emmène en promenade (avec les copines) !

"Un Basque n'est ni Français, ni Espagnol, il est Basque, c'est tout."
Victor Hugo

Je vous partage mon petit carnet de voyage.

Jeudi 10 nov. 14:15, Départ de Clermont-Ferrand, pluie fine
En route, objectif du jour Toulouse. Arrivées dans la soirée, nous profitons de la chaleur du coin du feu pour se détendre après les longues heures de route; un jeu, un bon repas, nous sommes bel et bien en week-end entre copines. On est bien.

Vendredi 11 nov. 10:15, Toulouse, pluie
Quelques arrêts de métro. Nous voilà au Capitole. Jolie et emblématique place de Toulouse. Il pleut dru mais rien ne nous empêchera de profiter de la ville ! Elle est rose, on ne nous a pas menti. Les briques auraient été délavées par le soleil ? On sait pas si en fait, dans le Sud il y a du soleil.
Le temps de visiter la salle des Illustres dans l'Hôtel de Ville et voilà, la pluie s'est arrêtée !
Nous déambulons dans les ruell…