Accéder au contenu principal

Tricot - Petits pulls bébé

Aujourd'hui, on reprend le chemin du bricolage, et on parle tricot ! Vous vous êtes déjà demandé quoi offrir à ces petits bébés gâtés ? Ou alors comment trouver le petit cadeau qui fait plaisir à leurs parents? Moi aussi. Et donc, j'ai décidé de faire moi même des petits cadeaux.



Des petits pulls pour accueillir des petits bébés, des petits cadeaux pour tenir les bébés au chaud cet hiver. (oui, tout est petit)
J'ai réalisé un bon nombre d'écharpes avant de me lancer dans des tricots plus élaborés, avec ce gilet et les chaussons de lutin l'hiver dernier. Ces pulls sont donc mon troisième défi tricot, et j'ai encore plein d'idées.

“Il paraît qu’il faut trois moutons pour faire un pull-over... et moi qui croyais qu’ils ne savaient pas tricoter.” - Bob Ralph

La technique
Vous avez l'impression que c'est compliqué de tricoter ? Eh non, pas du tout !
J'ai choisi le modèle gratuit et simple de chez Phildar, que vous retrouvez là.
Comme la laine est beaucoup trop mignonne et unisexe sur le modèle, j'ai choisi la même : Laine Phil randonnée, coloris écru.
La laine est composée de 45% acrylique - 40% laine - 5% viscose - 10% alpaga, j'espère que ça sera confortable pour les petits qui les porteront !





Le tricot
Et vous, vous tricotez comment ? Pour ma part... J'ai tricoté les deux pulls en simultané, en faisant les 4 carrés devant et dos puis les 4 manches. Ce qui fait que j'étais vraiment lassée, et que j'ai mis presque deux mois à les assembler. mais bon, rien de bien grave, ils sont prêts avant d'être trop petits pour les destinataires !

J'ai vraiment flashé sur ce modèle, au point d'avoir envie de le reproduire à ma taille. On verra, j'ai encore un projet sur les aiguilles, pour moi cette fois ;)
Je vous laisse avec les images, malheureusement pas portés, mais bon, vous imaginez bien le potentiel mignonitude, non ? Moi oui !!





L'entretien du pull
Pour les petites étiquettes, j'ai découpé une feuille de Canson, une vieille page de livre (acheté à Emmaüs à cet effet). Je les ai perforé. 
Quand on offre un vêtement homemade, surtout à des mamans (bientôt) débordées, il faut simplifier l'entretien. Un pull de laine, ça se lave, en cas d'accident, sinon, ça s'aère. Donc sur l'étiquette avec le tricot, j'ai écris les consignes d'entretien de la laine, à savoir, lavage à 30° à la machine programme laine ou à la main avec un produit pour laine, et séchage à plat, pas de repassage.


En conclusion
  • Un modèle tricot simple et rapide
  • Un pull roots et unisexe
  • Un nouveau défi tricot relevé


Retrouve créations et bricolages dans mes carnets, par.

Et pour ce qui est de mes idées tricot, vous les retrouverez sur Pinterest par ici !


Commentaires

  1. Un article cousu main pour mon amie, enceinte de son 1er et qui s'est mise au tricot ! Elle va craquer son ce pull !
    https://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer
  2. ahah, tu peux même te lancer, je pense que c'est parfait pour débuter, et puis le site phildar explique trop bien les techniques ! Merci pour tes retours ;)
    Alix

    RépondreSupprimer
  3. J'adore le rendu avec la laine que tu as utilisée :)
    Ca me donne envie de le faire pour mon Loulou :)

    Perso pour les manches, je pense que j'utiliserai le magic loop :P Histoire de ne pas mêmbêter avec les coutures :P

    En tout cas, le col est original et c'est ce que j'aime :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Oui, je pense qu'avec magic loop tu gagnes du temps et puis du confort :) Je déteste coudre mes tricots, du coup je devrai peut-être tester ça même quand ce n'est pas obligé !
      Oui, c'est vraiment le col qui fait la différence ! Sur le modèle ils rajoutent des boutons fixes mais je n'avais pas trop envie ... On verra les retours des mamans ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Génération Erasmus - Se décider à partir

Guten Tag ! Hi ! Holà !

Erasmus, la grande aventure, la grande bringue, la grande mode ? On entend tout (et parfois n'importe quoi!) sur les Erasmus. Alors j'avais envie de partager des petits bouts de mon aventure avec vous. C'est parti !

Quand on arrive dans une ville, on voit des rues en perspective. Des suites de bâtiments vides de sens. Tout est inconnu, vierge. Voilà, plus tard on aura marché dans ces rues, on aura été au bout des perspectives, on aura connu ces bâtiments, on aura vécu des histoires avec des gens. Quand on aura vécu dans cette ville, cette rue on l’aura prise dix, vingt, mille fois. Au bout d’un temps cela vous appartient parce qu’on y a vécu.

L’auberge espagnole (film de Cédric Klapisch), Xavier



Erasmus, c'est quoi ? Alors, déjà, c'est qui ? Un bonhomme du Moyen-Âge, Erasme, d'après Wiki est une des figures majeures de l'Europe, notamment grâce à son écrit "Eloge de la folie". Est-ce en référence à celui là que l'Europe a n…

S'organiser simplement, devenir efficace

Aujourd'hui, on va parler organisation. Simple, efficace, pour accélérer mais aussi ralentir le temps. Pour recentrer sur l'important.


“La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.”Peter Drucker 

Mon côté OldSchool est toujours là, bien présent. J'ai toujours aimé les carnets et procrastiner (plein d'autres choses aussi, on en parle ici et ).
[ENGLISH FEEDBACK AT THE END]

J'ai choisi un carnet ligné (assorti à mon sac à main), un feutre noir, quelques post-it (jolis, en kraft). Il ne vous faut rien de plus qu'un peu d'organisation.

Ce que je fais depuis le début de l'année (scolaire) s'appelle Bullet Journal pour les professionnels. Moi c'est mon agenda, le carnet qui me suit partout.

Dedans, il y a quoi ?
Alors, ça c'est comme on veut. J'ai décidé de ne pas créer les pages que tout le monde fait, mais les miennes. Celles que j'utilise, celles dont j'ai besoin.