Accéder au contenu principal

Les Météores en Grèce #2

Nous avons repris la route, après une première partie de voyage ensoleillé, pour aller à la rencontre d'une des nombreuses facettes de la Grèce, celle du Moyen-Âge, de la religion orthodoxe et des bizarreries magnifiques et géologiques.

Pour être vraiment médiéval, il ne faut pas avoir de corps. Pour être vraiment moderne, il ne faut pas avoir d'âme. Pour être vraiment grec, il faut être nu.
Oscar Wilde


Si vous avez loupé le premier épisode ... C'est par là !
Après un long périple, trois trains et des informations approximatives, nous arrivons sous la pluie dans un endroit des plus touristiques en Grèce : les Météores. Tout en contrastes avec ce que nous avions découvert précédemment.

  

Mauvais chien ne crève jamais.” (Proverbe grec moderne, en clin d'oeil aux inombrables chiens errants plus ou moins sympathiques croisés sur le chemin)

La seconde partie du voyage nous a permis de visiter les Météores dans l'arrière pays grec. C'est un lieu dont l'origine ne fait pas consensus, mais à ce que j'ai retenu et compris, une météore est tombée dans la mer (ou le lac) de Thessalie, il y a fort longtemps et qu'ensuite les courants ont creusé dans l'énorme roche ces formes géologiques très surprenantes.


Au Moyen-Âge, des ermites se sont installés dans les cavités, parfois à plus de 100 mètres de haut, pour se reculer de la société.



Finalement, il n'y avait plus assez de trous dans la roche (ou alors ils ont changé d'idée), ils ont donc construits tout en haut des monticules rocheux des monastères orthodoxes. C'est tout à fait impressionnant à voir, et d'ailleurs je me demande toujours quelle idée les a pris de se compliquer la vie à ce point.  C'est seulement en 1921 que des accès routiers ont été développés.
Ensuite évidemment, une ville ultra-touristique s'est développée au pieds de ces merveilles.






Pour ce qui est de la visite des monastères, comment dire ? C'est touristique et partiel. Il y a encore des moines et des sœurs, donc les visites permettent d'accéder à une petite partie du site et une belle vue. Cependant, l'aspect très touristique et beaucoup moins mystique vu d'en haut m'a donné moins envie de tous les visiter. En les admirant d'en bas, de loin, je pouvais mieux m'imaginer la vie des moines qui ont choisi de s'engager dans cette vie.



Nous avons choisi de nous déplacer à pieds autour de notre logement, ce qui a rendu la chose nettement plus intéressante que les touristes pressés qui se font déposer en bus devant les monuments. Ça nous a permis de flâner dans la ville, dans la montagne, de regarder les gens, et choisir des chemins de traverse. Mais aussi d'aller voir le lever de soleil (fail).




Les formes architecturales des monastères sont vraiment variées. Il y en a eu jusque 42 et aujourd'hui, 6 ou 7 sont encore en activité.





Ce que je retiens de ce voyage : des grecs en retard ou très en retard, mais toujours extrêmement accueillants, sympathiques, et cools ! Une nourriture abondante et très goûteuse, généreusement arrosée d'huile d'olive. Des trains encore plus en retard qu'en France, mais sans jamais louper sa correspondance. 

Bref, c'était une belle parenthèse ensoleillée avant d'enfin boucler les cours et le projet pour partir vers de nouvelles aventures ain-diennes.

Journalix
Retrouve ici tous mes carnets de voyage !


Et là on se retrouve sur Pinterest

Commentaires

  1. Bel artcile ! Les paysages sont magnifiques et bien mis en valeur par tes photos. Bravo

    RépondreSupprimer
  2. Le noir & blanc donne une dimension tellement mystique à ce lieu surréaliste ! Merci pour le partage :-)

    RépondreSupprimer
  3. Après ma recette de ktipiti, cette balade en Grèce est tout à fait appropriée ! Ces Météores m'ont toujours fascinée, veinarde que tu es d'avoir pu les voir d'aussi près !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah, oui, complètement :) Merci pour tes retours ;)

      Supprimer
  4. Wahou c'est magnifique! très belles photos!

    RépondreSupprimer
  5. Quel paysage, ça m'a donné envie d'y aller !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton commentaire ! C'est sur que ça vaut le coup, et ça change vraiment de l'idée de la Grèce que j'en avais, là, c'est dans les terres, dans la montagne, c'est superbe !

      Supprimer
  6. J'ai tellement aimé les météores quand je suis partie en Grèce, il faut ABSOLUMENT que j'y retourne !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Escapade Bretonne - Côtes du Nord et Ile de Bréhat

Du bleu, du vert, des nuages (mais jolis) (et pour pas vous dépayser de la météo de ces jours ci).
C'était en mai, et c'était bien. La Bretagne.
La semaine à trois pont, c'est un peu la semaine des trois jeudis (expression datant de quand le jeudi les élèves ne travaillaient pas, ne me remerciez pas pour toute cette modernité!).
La Saint-Glinglin, tout ça, on l'attend pas, et bam en mai 2018, ça arrive.



Donc on a profité de ces quelques jours pour aller passer un peu de temps dans un de nos endroits favoris de tous les temps : la Bretagne. Plus précisément, encore cette fois ci, dans les Côtes d'Armor, un peu au nord de la Baie de Saint-Brieuc : à Ploubalzanec et sur l'Ile de Bréhat.

La Bretagne, la semaine des grands refroidissements de température : quelle bonne idée ! Le tout associé à de rares rayons de soleil et de (moins rares) fins crachins bretons : joie totale.
Mais heureusement, notre journée passée à vélo sur l'Ile de Bréhat nous avons été épargn…

Rando d'été #5 - Balade en Bugey-Sud

Un dimanche après-midi, du soleil de mai, la liberté des longues journées revenues. Il n'en a pas fallu plus pour prendre la voiture le temps d'un après midi et d'aller voir un joli coin du sud du département de l'Ain. 

Vous savez, ce petit coin entre Lyon, Genève, Annecy, enfin par la bas quoi, cet endroit que personne ne connait, mais qui regorge tellement tellement de beautés. Alors le Bugey, c'est les montagnes entre le Jura et les Alpes, et ces petites montagnes, c'est tellement beau. Il y a mille et un coins que j'ai envie de découvrir, et certains que j'ai déjà découvert, mais que j'adore faire découvrir aux autres. 
Ce jour là, c'était vers le Lac d'Ambléon que nous nous sommes tourné. Il faisait presque trop beau, même pas un nuage pour se refléter dans le lac, pour faire de belles photos. Mais bon, ok, c'était hyper agréable pour se balader. 
Alors là, un tout petit lac, cet Ambléon, une jolie flaque d'eau, perché en haut …

Rando de printemps #2 : cueillette d'ail des ours

L'ail des ours ? Si nous nous sommes vus au cours du printemps, vous en avez forcément entendu parler ! J'ai eu que ça en tête pendant des jours, j'en ai cueilli des tas... C'était trop chouette !



Non, non, je ne suis pas en retard du tout dans mes publications : tout va bien ...
Dans la forêt de Meyriat, tout à côté de la maison, toutes les conditions réunies pour trouver de l'ail des ours : humide, calcaire, sombre. Et pourtant, à la première exploration, ce sont seulement quelques bouquets que l'on a pu apercevoir.
Sans se décourager, par un joli samedi matin d'avril, nous avons repris les explorations.
Et il faut dire que cet endroit, est très particulier, et absolument charmant. Au fond de cette sombre vallée, un petit ruisseau coule, et une troupe de moines s'était installée là dans les temps anciens : un bâtiment reste sur pieds, et plein de ruines autour, et des circuits de randonnée variés partent de là.
La rivière a été par endroits assez faço…