Accéder au contenu principal

Bruxelles - marcher dans mes souvenirs


Bonjour toi,
Il y a quelques jours, à la faveur d'un déplacement, je suis retournée à Bruxelles. J'ai habité quatre mois dans cette ville, du côté de Saint-Gilles.



Ce que l'on connait de Bruxelles en tant que touriste est une petite partie de l'agglomération finalement, et c'est plutôt dans un quartier résidentiel que j'habitais. J'ai aimé plus que tout habiter là, dans la coloc avec les filles, et dans ce coin de Bruxelles familial et vivant à la fois.
L'atmosphère de l'endroit et les personnes rencontrées m'ont donné envie de rester. Ce n'était pas dans les projets, mais c'est la seule ville de mes années d'études où je me suis vue vivre en vrai.



Bruxelles, c'est une capitale européenne qui a vraiment réussi à ne pas se musée-ifier. Le centre, évidemment, avec sa grand place, est souvent un peu bondé de touristes mais les quartiers pourtant proches du centre, sont vraiment habités de "vrais habitants". Par là je ne veux pas dire que ce ne sont que des bruxellois "d'origine" mais des gens qui habitent là. Les institutions européennes apportent une population riche et cosmopolite, souvent quand même critiquée parce que tous ne s'intègrent pas ou n'apprennent pas le français ou le néerlandais. 

Bruxelles, c'était un peu mon rêve de revenir, et je n'avais pas sauté le pas encore, après quatre ans.
Et je me suis promenée dans les rues pour prendre en photos mes souvenirs. J'ai adoré ça. Donc j'ai envie de vous partager quelques images que j'ai pu faire. 

Je sourie encore d'avoir pris si peu d'images pendant que j'y habitais. Je vivais à plein pieds dans la vraie vie. Et là, ces quelques jours seulement consacrés à la flânerie, aux photos, à la lecture (et aux copains, surtout!) m'ont fait le plus grand bien.

C'était la première fois que je partais seule. Je n'étais pas vraiment seule car j'ai eu la chance de loger au même endroit qu'il y a quatre ans, chez une très gentille dame, comme elle dit "c'était gai", pour moi, c'était chouette ! 
Et puis Stephan, Swen, Anastasija. J'avais écrit dans mon mémoire de stage que c'était mes modèles, avec le recul, ça me faisait un peu sourire. Et puis de les revoir, je me suis redit à quel point c'était vrai. Après quatre ans, c'était comme si c'était hier. C'est fou, c'est bon, c'est intéressant. On en revient grandi, enrichi, rafraîchi. (Merci, tous les trois)
Le reste du temps, j'étais toute seule, et quelle meilleure manière de profiter de balades photos : pas besoin de dire "partez devant, je fais quelques photos" ou "attends moi!" ou "pousse toi, t'es dans ma photo"... Alors voilà, j'en ai bien profité. 
Je vous livre le résultat de ces balades photographiques prises uniquement avec l'objectif (fixe, c'est à dire sans zoom ni grand angle, à moi de bouger!) 50 mm 1.8.

Balade dans le quartier des Marolles, près de la célèbre place du jeu de Balles.















Puis dans l'hyper centre, autour de la Grand'Place












Un dernier tour proche du Châtelain, ...




Et on rentre à la maison, le regard un peu brouillé...

Mes bonnes adresses ? 

Une blogueuse qui se réspecte ne fini pas un article sans proposer ses bonnes adresses à manger ou à boire !

Pour boire un coup 

- Le Bar du Matin à Forest - 
Des bières qui changent, une ambiance sympa, des thés en vrac plutôt cool, et des petits dej

- Ci Piace sur le Parvis de Saint Gilles -
Des cocktails parfaits à partager entre copains.

- La maison du Peuple, sur le Parvis de Saint Gilles - 
Boire un coup, manger une soupe, une salade ou des tartines. J'y ai mangé une très bonne soupe carotte-curry pour 5 euros, dans un grand bol, avec du pain et du beurre, c'était parfait!
Son gros + : on peut rester sans se faire demander mille fois si on veut autre chose, sans être poussés à consommer ou déguerpir. 

Pour manger un bout

- Friteries de la Barrière de Saint-Gilles & de la place Flagey - 
Parmi les meilleures ! Dois-je dire que je n'ai pas mangé de frites pendant ces quelques jours ? Mais ces deux friteries sont des valeurs sûres!

- Refresh, Ixelles, pas très loin de la place Flagey - 
Petite cantine parfaite, avec des produits frais et de saison, trois formules : normale, végé et vegan. Histoire que tout le monde soit content ;) C'est beau, c'est lumineux, c'est bon, c'est bobo. Et derrière le resto, dans le jardin, il y a même des poules ! 

- Pizzeria da Momo, Chaussée de Waterloo, Saint-Gilles -
Endroit qui ne paye pas de mine, qui ressemble presque à un kebab, genre pas charmant. Mais doté d'un four à bois, les pizzas y sont délicieuses, surtout si vous aimez la pâte bien moelleuse et les bords un peu grillés ! Elles se vendent aussi au mètre, avec des choix sympa...

Plein d'autres adresses, libanaises, sushi, ... pourraient être sur cette liste, mais je n'ai pas tant testé de trucs.


Pour shopper des fringues de seconde main

Un seul nom, présent dans toute la ville : les p'tits riens. ça correspond un peu à l'emmaüs français, et ils ont un nombre incalculable d'adresses en ville, les fringues y sont très peu chères et si vous adorez fouiller pour dénicher des pépites, c'est top ! Sinon, ils existent un tas d'autres friperies, mais à mon avis, certaines risques de vous ruiner !
Il y a aussi, Rue Haute, un magasin de fripes vendues au kilo : 15 € le kilo d'habit. Des belles trouvailles à faire, sûrement plus rentable l'été que l'hiver ;)

Pour te cultiver ? 

Je n'ai été qu'au Musée Magritte, mais je rêve encore du musée du chocolat, de la BD ou des égoûts (en vrac, mais il y en a pleein d'autres!).

Tu peux retrouver mon premier article sur Bruxelles ici et toutes mes balades de France et d'Europe ici.
Sur Pinterest ? 



Commentaires

  1. Quelle surprise, et comme c'est chouette, de lire et regarder toutes ces photos de la ville dans laquelle je vis .J'ai été très heureuse de te revoir Alix, de me souvenir des années précédentes de la coloc, du potager que tu as initié avec quelques habitants de Forest.
    J'aimerais que tu publies la photo de ton vélo...Je trouve que ton blog est génial, on a envie de te suivre. Le comté était délicieux, j'ai encore la bouteille de vin en réserve!
    Je t'attends pour la suite!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce mignon petit reportage, Alix! Mais dis, on est plus tes modèles? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut signer vos messages, sinon, je ne sais pas si je dois vous confirmer ça ;)

      Supprimer
  3. Coucou ! Je crois que ta façon de prendre des photos me fait penser à Anne Herbauts, une illustratrice jeunesse belge (on est dans le thème !). Dans pas mal de ses livres, elle a des objets fil-rouge, qui sont parfois au coeur de l'action, parfois juste dans le décor - mais toujours présents : une cafetière, une chaise, un nuage... Je te conseille notamment "Je t'aime tellement que", "Petites météorologies"... C'est un peu des petits bonbons de livres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, et il y a aussi "Les moindres petites choses" !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Cake au levain naturel et citron

Le citron, c'est un peu le soleil de ma cuisine ces jours-ci. Après une tarte au citron (engloutie avant d'être photographiée...), j'ai fait un petit cake au levain, vraiment très bon, avec un peu de citron pour lui donner de la fraîcheur.
C'est vraiment toujours une bonne idée le cake au citron, et là, c'était aussi l'occasion d'utiliser du levain, parce que pour faire du bon pain (on y reviendra!), il faut un bon levain.


Le levain naturel, qu'est-ce que c'est ?  C'est de la farine et de l'eau. Tout simple ! A peine plus de travail qu'avec de la levure chimique, mais encore plus de moelleux dans vos gateaux !
Le plus simple, ce serait, comme j'ai eu la chance de le faire, de récupérer un peu de levain chef chez quelqu'un et de le nourrir chez toi pour l'utiliser. Mais bon, comme j'ai personnellement explosé le saladier de levain par terre (en essayant de retenir la bouteille d'huile, #breakingnews : je n'ai reten…

Le pain au levain

Depuis quatre mois maintenant, on ne va (presque) plus à la boulangerie. Et c'est trop bien, c'est une expérience folle, je fabrique mon pain au levain au quotidien !

Un sachet de farine, de l’eau, pour nourrir le levain, puis faire le pain. C’est un apprentissage de la patience de faire du pain. Des ingrédients tous simples et finalement : du pain (parfois joli).
Le pain c’est aussi comprendre l’expression « le sel de la vie », un jour on l’oublie et on comprend que cette pincée de sel, c’est toute la différence, ça affirme le goût, ça donne un relief différent à la cuisine. Que pas grand-chose suffit à passer de pas mal à génial.
Finalement, tout se passe quand on a le dos tourné : il gonfle. Et puis dans le four, dans sa cocotte, tout se concrétise là. On enfourne, c’est encore un pâton tout blanc et fariné qui se trouve là, on ressort une belle miche brune ou dorée : une odeur chatouille le nez, un parfum de biscuit, de noisette qui remplit la maison.
Et la croûte, qui c…