Accéder au contenu principal

- Green cake -

Pour les apéros d'été, toutes les idées sont bonnes à prendre ! Et j'ai fait une expérience, plutôt bien réussie que j'ai envie de partager aujourd'hui.



Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai eu la subite envie de faire un cake vert à la vue de feuilles de blettes. 
En plus d'être très bon, c'était très joli ! (Mais ça ne goûte pas du tout la blette ou la verdure une fois sortie du four!). On croirait vraiment à un colorant puissant, mais rien de plus naturel.

Faut toujours faire attention à ce qu'on mange ! Le manger, c'est beaucoup plus que du manger, c'est de l'amour.
Jean-Marie Gourio




Temps de préparation 

 15 minutes


Cuisson 

 180°C - 40 minutes (jusqu'à ce que la pointe du couteau ressorte sèche après avoir piqué le cake).

Les ingrédients 

- Les feuilles de 3/4 côtes de blettes
- un yaourt (ici fait maison!)
- 3 oeufs
- 3/4 du pot de yaourt d'huile d'olives
- 3 pots de farine
- un sachet de levure 
- 1 oignon
- 1 fromage de chèvre frais
- tomates séchées
- sel (peu, le fromage et les tomates salent déjà beaucoup le cake)
- poivre
- herbes de Provence 


La préparation 

Couper en dés le fromage, l'oignon et les tomates séchées (autant que vous voulez), réservez. 
Dans un grand bol, mettre les feuilles de blettes lavées et égouttées et un yaourt, les mixer au mixeur plongeant (ou au blender) jusqu'à une texture de smoothie, assez lisse.
Ajouter les trois oeufs à la mixture verte (hum, miam!), l'huile,  puis la farine, et la levure, mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène. Assaisonner. 
Ajouter la garniture (oignon, tomates séchées et fromage, mais vous pouvez varier, tant que les couleurs sont contrastées et que le goût vous plait : cubes de mimolette, carottes, dés de jambon...), mélanger. 
Mettre un papier cuisson ou huiler un moule à cake et verser la pâte, mettre au four. Se servir un verre de vin en attendant la fin de cuisson

A partir de 30/40 minutes de cuisson : planter un couteau pour vérifier la cuisson du cake : la lame doit ressortir sèche. 



A déguster tiède ou froid, en entrée avec une salade, en apéro avec des copains (non pas on mange pas les copains!), avec un gaspacho par exemple...

La prochaine fois, c'est sur, j'ose le cake salé marbré rose (betterave, chou rouge...) et vert (épinard, vert de blette...). 


Et retrouvez toutes mes idées à manger ici
Journalix

Et pour Pinterest, c'est là ! 










Commentaires

  1. Très originale cette recette, je la garde dans mes favoris pour un prochain apéro :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! N'hésite pas à m'envoyer tes retours quand tu l'auras testé!

      Supprimer
  2. Il a l'air délicieux ton cake, parfait pour l'apéro dinatoire !

    RépondreSupprimer
  3. Super originale cette recette, ton cake a l'air très bon ! Je note ta recette ! Merci :).

    Bisous, et belle journée.

    Manon,
    www.chouquettes-mascara.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Manon ! Hésites pas à me faire part de tes retours si tu testes !

      Supprimer
  4. Ça à l'air bon et surtout originale, les enfants vont se régaler

    RépondreSupprimer
  5. Miam ça a l'air bon et ça change de ce qu'on voit d'ordinaire aux apéros :D des bisous!

    RépondreSupprimer
  6. Oh la belle recette ! Je note, je sens que ça va être une réussite.

    Bisous, et bonne journée.

    Manon,
    http://www.chouquettes-mascara.com

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Mini cakes olives - thon - tomates séchées

On se retrouve aujourd'hui avec une recette toute simple et bonne.
Des petits cakes au olives, thon et tomates séchées sont au menu aujourd'hui.



En général, je vous propose mes recettes préférées, avec des produits frais et de saison. Mais franchement, il y a aussi tellement de moments où on a envie d'une recette qui va bien, qui est bonne, mais on n'a pas grand chose dans le frigo... Ces petits cakes sont la recette parfaite, facile, à faire avec les fonds d'épicerie : quelques olives noires, une boite de thon et des tomates séchées. En plus, la garniture est modifiable à l'infini !
Je les ai ici réalisées dans des moules à muffin, mais franchement, il sera parfait aussi dans un grand plat à cake, et coupé en tranches.
Ces petites merveilles ont été dégustées dans un repas partagé, mais elles auraient pu l'être aussi en apéro, en entrée accompagnés d'une salade, ... Ils changent du quotidien, sont mignons, et surtout, super bons, que demander de plus ?




Homemade - Mon premier gilet

Hello !

La nouvelle année débute avec un gilet doux et confort ! Mais avant cela, je vous souhaite à tous, une très belle année 2017, remplie de rencontre, de douceur, de joie de vivre et de petits émerveillements du quotidien !
Aujourd'hui, on va parler de mon premier vêtement tricoté maison, qui soit portable (oui, je vous ai épargné les serpillères version Père-Noël est une ordure).

“Il paraît qu’il faut trois moutons pour faire un pull-over... et moi qui croyais qu’ils ne savaient pas tricoter.” Bob Ralph
J'ai attaqué ce modèle de Phildar (laine Charly couleur persan) en octobre, objectif : le finir pour Noël, et il l'a été largement! Assez rapide à tricoter, en une seule grande pièce, j'ai adorer passer des soirées à tricoter.
Il y a quelques inévitables trous, manque de concentration et flemme de détricoter retricoter ! Mais, dans l'ensemble, il me plait beaucoup !
Allez, je vous le montre un peu ? Immortalisé pendant une balade, et je me suis bien gelée pour…

Génération Erasmus - Se décider à partir

Guten Tag ! Hi ! Holà !

Erasmus, la grande aventure, la grande bringue, la grande mode ? On entend tout (et parfois n'importe quoi!) sur les Erasmus. Alors j'avais envie de partager des petits bouts de mon aventure avec vous. C'est parti !

Quand on arrive dans une ville, on voit des rues en perspective. Des suites de bâtiments vides de sens. Tout est inconnu, vierge. Voilà, plus tard on aura marché dans ces rues, on aura été au bout des perspectives, on aura connu ces bâtiments, on aura vécu des histoires avec des gens. Quand on aura vécu dans cette ville, cette rue on l’aura prise dix, vingt, mille fois. Au bout d’un temps cela vous appartient parce qu’on y a vécu.

L’auberge espagnole (film de Cédric Klapisch), Xavier



Erasmus, c'est quoi ? Alors, déjà, c'est qui ? Un bonhomme du Moyen-Âge, Erasme, d'après Wiki est une des figures majeures de l'Europe, notamment grâce à son écrit "Eloge de la folie". Est-ce en référence à celui là que l'Europe a n…