Accéder au contenu principal

Apprendre à broder sans modèle

Hello vous !
Petit moment créatif en perspective, asseyez vous confortablement. (prenez un thé?)
Ces derniers temps, j'ai un bon mojo de couture, tricot, ... Et même l'envie de la broderie est revenue.
La dernière fois que j'ai brodé, je me suis lancée sur un tee shirt en jersey super souple et donc très difficile à broder. Et je me suis découragée.



Mais il y a quelques temps, je suis passée à Emmaüs, et j'ai trouvé plein de fils DMC (marque emblématique de fils à broder), pour 1 euro les trois petites bobines. Donc j'ai pris plusieurs bleus, verts, bordeaux et un fil couleur crème. J'ai envie de plein de couleurs d'automne.
Avec la broderie, le matériel de base n'est pas très cher, mais il existe tellement de possibilités de couleurs de compositions... Qu'on a sans cesse envie de racheter de nouvelles couleurs ! Et pour ça Emmaüs ou directement chez DMC, c'est super !



Alors pour cette nouvelle petite composition de broderie, j'avais envie de faire des tests de points. Pour explorer les possibilités, alors j'ai fait des triangles, des points droits tous simples, des boules, des trucs variés et simples à la fois, qui m'ont bien amusé!

ça prends du temps, ça sert à rien, et alors ? 

Ce genre de loisir, au long court, tranquillement, le soir, devant une série, ou les dimanches après-midi d'automne, c'est parfait. Et ça questionne un peu, sur le côté "productif des loisirs". Quand je vois des blogs de coutures alimentés chaque semaine, je me demande ce que viennent faire 50 habits nouveaux dans la garde-robe desdites blogueuses... Alors ici, c'est un loisir long et tout à fait improductif, mais parfait pour qui voudrait mettre un peu de lenteur dans sa vie.
On trouve toujours son petit art imparfait, et le lendemain, on le regarde de nouveau, et il est beaucoup plus joli que dans notre souvenir. Et puis on est la seule à voir qu'ici où là ça a bugué un peu.







Bref, comme il parait que dans moins de 100 jours c'est Noël : tous à vos broderies !! (ou alors, pensez à offrir un petit kit de broderie à une personne créative de votre entourage : un cercle à broder, un peu de coton, une dizaine de fils à broder, et quelques aiguilles et nous voilà partis !)

Des créations vraiment variées sont possibles, par exemple, broder des messages, comme dans cet article ;)
Bonne soirée !

On se retrouve sur pinterest ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La meilleure tarte au citron [du monde]

Si nous nous sommes vus ces derniers mois, tu as forcément goûté ma tarte au citron (je n'ai fait que cette recette en dessert depuis la fin de l'hiver).
L'avantage de la tarte au citron, c'est qu'il n'y a pas de saison pour en manger : elle est parfaite toute l'année ! Le citron, c'est la fraicheur en été, et l'été en hiver : je ne m'en lasse pas dans mille et une recette !

Cette recette, c'est celle de ma maman, adaptée à ma sauce, mais pour une fois, je suis une recette (presque) et de manière (à peu près) précise! Vous pouvez lui rajouter une meringue à l'italienne (molle et cuite au chalumeau / grill sur l'appareil au citron) ou plein de petites meringues françaises (cuites au four et rajoutées après sur la tarte), mais je préfère quand elle est toute simple : une pâte, une crème au citron et hop : roulez jeunesse ! (#modernitédesexpressions)
Les ingrédients  Pour la pâte :  - 100 g de farine complète ou semi-complète - 50 g de …

Le pain au levain

Depuis quatre mois maintenant, on ne va (presque) plus à la boulangerie. Et c'est trop bien, c'est une expérience folle, je fabrique mon pain au levain au quotidien !

Un sachet de farine, de l’eau, pour nourrir le levain, puis faire le pain. C’est un apprentissage de la patience de faire du pain. Des ingrédients tous simples et finalement : du pain (parfois joli).
Le pain c’est aussi comprendre l’expression « le sel de la vie », un jour on l’oublie et on comprend que cette pincée de sel, c’est toute la différence, ça affirme le goût, ça donne un relief différent à la cuisine. Que pas grand-chose suffit à passer de pas mal à génial.
Finalement, tout se passe quand on a le dos tourné : il gonfle. Et puis dans le four, dans sa cocotte, tout se concrétise là. On enfourne, c’est encore un pâton tout blanc et fariné qui se trouve là, on ressort une belle miche brune ou dorée : une odeur chatouille le nez, un parfum de biscuit, de noisette qui remplit la maison.
Et la croûte, qui c…