Accéder au contenu principal

Week-end à la ferme, en Chartreuse

Quoi de mieux par les jours de grosses chaleurs que de monter en altitude ? 

Nous avons, avec les copines été rendre visite à Marjolaine, bergère pour vaches (du coup, on dit vachère, mais c'est moins poétique). Il faisait frais, beau, et nous avons gambadé avec les vaches, dans les montagnes parsemées de fleurs toutes plus colorées les unes que les autres ! 
Nous sommes revenues avec du bon fromage, d'horribles coups de soleil et la super odeur de vaches imprégnée sur les habits : un super week-end !


"Il n'y a pas de place dans la haute montagne, disait-il, pour le fantastique, parce que la réalité y est par elle-même plus merveilleuse que tout ce que l'homme pourrait imaginer." 
René Daumal - Le Mont Analogue 

Dès notre arrivée, nous avons été gambader sur les chemins.


Toutes les fleurs sont plus jolies les unes que les autres ! Celle ci, et son air ébouriffé m'a séduite. Si vous connaissez son nom, je suis preneuse de toutes vos informations. 

Le Chalet, restaurant et salle de traite, au pied du Charmant Som, joli cadre ! 

A la rencontre des vaches, dans les grands alpages fleuris.


C'est paisible la vie de Tarine.

On rentre pour la traite.


 Avec Roberto, vacher passionné ! 

 Le fromager en action.



Les fameux séracs, à base des protéines de petit lait, pressé, puis fumé autour du feu. 

Cochon curieux ! 

Tout ça pour les belles tommes en cours d'affinage (visite privée de la cave!). 


Les couchers de soleil enchanteurs, spectacle après une journée de rando !



Et puis ... La bise évidemment ! Tout en finesse :)




Journalix
Retrouve ici tous mes carnets de voyage 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Escapade Bretonne - Côtes du Nord et Ile de Bréhat

Du bleu, du vert, des nuages (mais jolis) (et pour pas vous dépayser de la météo de ces jours ci).
C'était en mai, et c'était bien. La Bretagne.
La semaine à trois pont, c'est un peu la semaine des trois jeudis (expression datant de quand le jeudi les élèves ne travaillaient pas, ne me remerciez pas pour toute cette modernité!).
La Saint-Glinglin, tout ça, on l'attend pas, et bam en mai 2018, ça arrive.



Donc on a profité de ces quelques jours pour aller passer un peu de temps dans un de nos endroits favoris de tous les temps : la Bretagne. Plus précisément, encore cette fois ci, dans les Côtes d'Armor, un peu au nord de la Baie de Saint-Brieuc : à Ploubalzanec et sur l'Ile de Bréhat.

La Bretagne, la semaine des grands refroidissements de température : quelle bonne idée ! Le tout associé à de rares rayons de soleil et de (moins rares) fins crachins bretons : joie totale.
Mais heureusement, notre journée passée à vélo sur l'Ile de Bréhat nous avons été épargn…

Rando d'été #5 - Balade en Bugey-Sud

Un dimanche après-midi, du soleil de mai, la liberté des longues journées revenues. Il n'en a pas fallu plus pour prendre la voiture le temps d'un après midi et d'aller voir un joli coin du sud du département de l'Ain. 

Vous savez, ce petit coin entre Lyon, Genève, Annecy, enfin par la bas quoi, cet endroit que personne ne connait, mais qui regorge tellement tellement de beautés. Alors le Bugey, c'est les montagnes entre le Jura et les Alpes, et ces petites montagnes, c'est tellement beau. Il y a mille et un coins que j'ai envie de découvrir, et certains que j'ai déjà découvert, mais que j'adore faire découvrir aux autres. 
Ce jour là, c'était vers le Lac d'Ambléon que nous nous sommes tourné. Il faisait presque trop beau, même pas un nuage pour se refléter dans le lac, pour faire de belles photos. Mais bon, ok, c'était hyper agréable pour se balader. 
Alors là, un tout petit lac, cet Ambléon, une jolie flaque d'eau, perché en haut …

Rando de printemps #2 : cueillette d'ail des ours

L'ail des ours ? Si nous nous sommes vus au cours du printemps, vous en avez forcément entendu parler ! J'ai eu que ça en tête pendant des jours, j'en ai cueilli des tas... C'était trop chouette !



Non, non, je ne suis pas en retard du tout dans mes publications : tout va bien ...
Dans la forêt de Meyriat, tout à côté de la maison, toutes les conditions réunies pour trouver de l'ail des ours : humide, calcaire, sombre. Et pourtant, à la première exploration, ce sont seulement quelques bouquets que l'on a pu apercevoir.
Sans se décourager, par un joli samedi matin d'avril, nous avons repris les explorations.
Et il faut dire que cet endroit, est très particulier, et absolument charmant. Au fond de cette sombre vallée, un petit ruisseau coule, et une troupe de moines s'était installée là dans les temps anciens : un bâtiment reste sur pieds, et plein de ruines autour, et des circuits de randonnée variés partent de là.
La rivière a été par endroits assez faço…