Accéder au contenu principal

A la ferme, dans les Bauges

Sur la pointe des pieds je reviens...
Après deux mois inactifs, l'envie de partager mes photos, plus de photos, des moments ici reviens. Alors je reviens aussi.



Pourtant, je n'ai jamais fait autant de photos que ces derniers temps. Je me suis même fait un auto-cadeau (oui, je m'en fais souvent, c'est bon pour la santé) : un nouvel objectif d'appareil photo, mon nouvel amour : un Canon 50 mm1.8.

Je ne parle jamais technique photo habituellement ici, mais bon, ce bijou mérite qu'on s'attarde un tout petit peu. La toile regorge de "si tu ne dois en acheter qu'un : c'est lui", "le meilleur objectif pour débuter", "faire des portraits n'a jamais été aussi simple". Bon, ici peu de portraits, je garde ma tête et celles des autres loin du blog, mais en fait, je crois que c'est surtout de la focale fixe dont il faut parler.
Alors oui, ce nouvel objectif ne zoom pas. C'est mes pieds qui me font zoomer : genre il faut bouger, se baisser, se mettre sur la pointe des pieds, pour faire la photo que l'on veut. Et ça, c'est un gage de créativité génial. A la fois tout ne rentre pas dans le cadre : il faut choisir ce qu'on veut prendre et à la fois, les flous d'arrière plan mettent tellement (mais tellement!) en avant l'objet de l'image. C'est trop parfait trop génial. Je m'amuse beaucoup à prendre des détails du quotidien en photos.

Et c'est donc ce week-end que j'ai encore plus eu l'occasion de tester mon jouet, et d'immortaliser quelques moments de vie à la ferme, dans les Bauges.
A l'occasion de quelques jours avec les copines, prendre le temps de vivre, de manger, parler (parler, parler, parler), re manger, et se balader (un peu), cette pause m'a fait un bien fou. Elle le savent, c'est les meilleures, cherchez pas.

Alors en vrac : voilà, du jardin, des animaux, des petits bouts de bonheur.



















En repartant, je suis passée par Saint-Germain-la-Chambotte. Oui, le nom du village a toute son importance : il est au moins aussi mignon que la sonorité de cette charmante bourgade bien accrochée à la colline.

Si tu veux mon avis, je suis passée au moment parfait : il venait de neiger un peu, quelques flocons, et le soleil de fin d'après midi (enfin, de seize heures trente quoi), était revenu pour quelques instants, tout doux. Bref, on aurait dit que quelqu'un avait jeté un peu de sucre glace sur le village. C'était extrêmement charmant. Je me suis donc garée fissa-fissa pour immortaliser le moment.





Et puis j'ai repris la voiture dans l'idée "allé, ça suffit de s'arrêter, on est partis". Et là, je passe le col de la Chambotte, musique à fond, prête à rentrer. J'étais pas prête. Là, d'un coup, vue sur le lac du Bourget : je ne m'y attendais pas, la lumière était trop belle et franchement, ce week-end m'avait déjà vendu du rêve mais alors là, j'étais toute émue. Donc bref, vous connaissez la chanson, j'arrête vite la voiture le temps de prendre quelques images de ce moment suspendu.









Je repars, le sourire jusqu'aux oreilles et la musique de plus belle.
Et bam, une route qui descend, trop belle, la lumière, encore plus dorée. Obligée de m'arrêter encore... (pour la dernière fois promis!).

Bref, ensuite, j'ai traversé le joli Bugey du Sud au Nord, pour rentrer; et c'est tellement joli le Bugey... J'ai croisé une biche (pas le temps de m'arrêter!), la neige, les vieilles bâtisses... Et je suis arrivée, encore toute contente de ce moment hors du temps, et trop parfait.
Merci les douces, les chats, les meufs pour ce week-end GIRLPOWER !

Si tu veux retrouver de la montagne, les carnets de rando d'été sont pour toi, sinon, toutes les autres promenades sont par .

Et sur Pinterest ?





















Commentaires

  1. T'es photos sont magnifiques mais c'est vrai que tu as toujours été très créative��

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Rando de printemps #1 - Les Monts d'Ain

Le retour de la petite rando du week-end qui fait du bien !
Celle ci, au départ de Pré de Joux à Brénod, m'a bien permis de me remettre en jambe, une belle première pour la saison.
Et puis une belle première tout court, puisque je crois bien que c'était ma première "longue" rando seule, et pour ça aussi je suis contente !



En quelques mots :
14 km, ~500 mètres de dénivelé positif (au pif!) 3h30 de marche environ (pauses photos comprises)

J'entends, depuis que j'habite dans le Haut-Bugey, que la rando incontournable, c'est les Monts d'Ain, alors j'ai décidé de remédier à mon ignorance ce dimanche, profitant du beau temps pour sortir les chaussures de marche, le short et en route !


La rando, présente des paysages variés et vraiment sympas, et le chemin, est quasiment carrossable tout du long (sauf vraiment sur le sommet su mont).
Donc ça commence, par un chemin forestier dans les prés (qui ne vont pas tarder à se couvrir de narcisses sauvages!!), pui…

Le pain au levain

Depuis quatre mois maintenant, on ne va (presque) plus à la boulangerie. Et c'est trop bien, c'est une expérience folle, je fabrique mon pain au levain au quotidien !

Un sachet de farine, de l’eau, pour nourrir le levain, puis faire le pain. C’est un apprentissage de la patience de faire du pain. Des ingrédients tous simples et finalement : du pain (parfois joli).
Le pain c’est aussi comprendre l’expression « le sel de la vie », un jour on l’oublie et on comprend que cette pincée de sel, c’est toute la différence, ça affirme le goût, ça donne un relief différent à la cuisine. Que pas grand-chose suffit à passer de pas mal à génial.
Finalement, tout se passe quand on a le dos tourné : il gonfle. Et puis dans le four, dans sa cocotte, tout se concrétise là. On enfourne, c’est encore un pâton tout blanc et fariné qui se trouve là, on ressort une belle miche brune ou dorée : une odeur chatouille le nez, un parfum de biscuit, de noisette qui remplit la maison.
Et la croûte, qui c…

Broder féministe

Antinomie : nom féminin : contradiction, opposition totale.
Broder féministe, une figure de style impossible ? 
L'activité d'aiguille, la broderie semblerait totalement has been pour qui regarde ça de l'extérieur. Quoique les broderies de fleurs sur jean reviendrai à la mode, mais jusqu'à broder soi-même sur un tissus, tendu sur un tambour (cercle de bois), quelle idée ?

La broderie c'est un truc de mamie. Sûrement encore plus que le tricot ou la couture (existe-t-il une hiérarchie de l'activité mamiesque?).  Et puis en fait, en fouillant un peu les internet, on trouve vite des filles (oui, oui, quand même) qui font des broderies super modernes. Remballe le point de croix à mamie. On n'est plus là dedans.
Meufs, la page féministe de buzzfeed a proposé il y a quelques jours une sélection de filles qui brodaient des motifs inspirants sur instagram. J'ai été voir. Et comme j'avais envie de m'initier à la broderie depuis quelques temps, c'était …