Accéder au contenu principal

A la ferme, dans les Bauges

Sur la pointe des pieds je reviens...
Après deux mois inactifs, l'envie de partager mes photos, plus de photos, des moments ici reviens. Alors je reviens aussi.



Pourtant, je n'ai jamais fait autant de photos que ces derniers temps. Je me suis même fait un auto-cadeau (oui, je m'en fais souvent, c'est bon pour la santé) : un nouvel objectif d'appareil photo, mon nouvel amour : un Canon 50 mm1.8.

Je ne parle jamais technique photo habituellement ici, mais bon, ce bijou mérite qu'on s'attarde un tout petit peu. La toile regorge de "si tu ne dois en acheter qu'un : c'est lui", "le meilleur objectif pour débuter", "faire des portraits n'a jamais été aussi simple". Bon, ici peu de portraits, je garde ma tête et celles des autres loin du blog, mais en fait, je crois que c'est surtout de la focale fixe dont il faut parler.
Alors oui, ce nouvel objectif ne zoom pas. C'est mes pieds qui me font zoomer : genre il faut bouger, se baisser, se mettre sur la pointe des pieds, pour faire la photo que l'on veut. Et ça, c'est un gage de créativité génial. A la fois tout ne rentre pas dans le cadre : il faut choisir ce qu'on veut prendre et à la fois, les flous d'arrière plan mettent tellement (mais tellement!) en avant l'objet de l'image. C'est trop parfait trop génial. Je m'amuse beaucoup à prendre des détails du quotidien en photos.

Et c'est donc ce week-end que j'ai encore plus eu l'occasion de tester mon jouet, et d'immortaliser quelques moments de vie à la ferme, dans les Bauges.
A l'occasion de quelques jours avec les copines, prendre le temps de vivre, de manger, parler (parler, parler, parler), re manger, et se balader (un peu), cette pause m'a fait un bien fou. Elle le savent, c'est les meilleures, cherchez pas.

Alors en vrac : voilà, du jardin, des animaux, des petits bouts de bonheur.



















En repartant, je suis passée par Saint-Germain-la-Chambotte. Oui, le nom du village a toute son importance : il est au moins aussi mignon que la sonorité de cette charmante bourgade bien accrochée à la colline.

Si tu veux mon avis, je suis passée au moment parfait : il venait de neiger un peu, quelques flocons, et le soleil de fin d'après midi (enfin, de seize heures trente quoi), était revenu pour quelques instants, tout doux. Bref, on aurait dit que quelqu'un avait jeté un peu de sucre glace sur le village. C'était extrêmement charmant. Je me suis donc garée fissa-fissa pour immortaliser le moment.





Et puis j'ai repris la voiture dans l'idée "allé, ça suffit de s'arrêter, on est partis". Et là, je passe le col de la Chambotte, musique à fond, prête à rentrer. J'étais pas prête. Là, d'un coup, vue sur le lac du Bourget : je ne m'y attendais pas, la lumière était trop belle et franchement, ce week-end m'avait déjà vendu du rêve mais alors là, j'étais toute émue. Donc bref, vous connaissez la chanson, j'arrête vite la voiture le temps de prendre quelques images de ce moment suspendu.









Je repars, le sourire jusqu'aux oreilles et la musique de plus belle.
Et bam, une route qui descend, trop belle, la lumière, encore plus dorée. Obligée de m'arrêter encore... (pour la dernière fois promis!).

Bref, ensuite, j'ai traversé le joli Bugey du Sud au Nord, pour rentrer; et c'est tellement joli le Bugey... J'ai croisé une biche (pas le temps de m'arrêter!), la neige, les vieilles bâtisses... Et je suis arrivée, encore toute contente de ce moment hors du temps, et trop parfait.
Merci les douces, les chats, les meufs pour ce week-end GIRLPOWER !

Si tu veux retrouver de la montagne, les carnets de rando d'été sont pour toi, sinon, toutes les autres promenades sont par .

Et sur Pinterest ?





















Commentaires

  1. T'es photos sont magnifiques mais c'est vrai que tu as toujours été très créative��

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Escapade Bretonne - Côtes du Nord et Ile de Bréhat

Du bleu, du vert, des nuages (mais jolis) (et pour pas vous dépayser de la météo de ces jours ci).
C'était en mai, et c'était bien. La Bretagne.
La semaine à trois pont, c'est un peu la semaine des trois jeudis (expression datant de quand le jeudi les élèves ne travaillaient pas, ne me remerciez pas pour toute cette modernité!).
La Saint-Glinglin, tout ça, on l'attend pas, et bam en mai 2018, ça arrive.



Donc on a profité de ces quelques jours pour aller passer un peu de temps dans un de nos endroits favoris de tous les temps : la Bretagne. Plus précisément, encore cette fois ci, dans les Côtes d'Armor, un peu au nord de la Baie de Saint-Brieuc : à Ploubalzanec et sur l'Ile de Bréhat.

La Bretagne, la semaine des grands refroidissements de température : quelle bonne idée ! Le tout associé à de rares rayons de soleil et de (moins rares) fins crachins bretons : joie totale.
Mais heureusement, notre journée passée à vélo sur l'Ile de Bréhat nous avons été épargn…

Rando d'été #5 - Balade en Bugey-Sud

Un dimanche après-midi, du soleil de mai, la liberté des longues journées revenues. Il n'en a pas fallu plus pour prendre la voiture le temps d'un après midi et d'aller voir un joli coin du sud du département de l'Ain. 

Vous savez, ce petit coin entre Lyon, Genève, Annecy, enfin par la bas quoi, cet endroit que personne ne connait, mais qui regorge tellement tellement de beautés. Alors le Bugey, c'est les montagnes entre le Jura et les Alpes, et ces petites montagnes, c'est tellement beau. Il y a mille et un coins que j'ai envie de découvrir, et certains que j'ai déjà découvert, mais que j'adore faire découvrir aux autres. 
Ce jour là, c'était vers le Lac d'Ambléon que nous nous sommes tourné. Il faisait presque trop beau, même pas un nuage pour se refléter dans le lac, pour faire de belles photos. Mais bon, ok, c'était hyper agréable pour se balader. 
Alors là, un tout petit lac, cet Ambléon, une jolie flaque d'eau, perché en haut …

Rando de printemps #2 : cueillette d'ail des ours

L'ail des ours ? Si nous nous sommes vus au cours du printemps, vous en avez forcément entendu parler ! J'ai eu que ça en tête pendant des jours, j'en ai cueilli des tas... C'était trop chouette !



Non, non, je ne suis pas en retard du tout dans mes publications : tout va bien ...
Dans la forêt de Meyriat, tout à côté de la maison, toutes les conditions réunies pour trouver de l'ail des ours : humide, calcaire, sombre. Et pourtant, à la première exploration, ce sont seulement quelques bouquets que l'on a pu apercevoir.
Sans se décourager, par un joli samedi matin d'avril, nous avons repris les explorations.
Et il faut dire que cet endroit, est très particulier, et absolument charmant. Au fond de cette sombre vallée, un petit ruisseau coule, et une troupe de moines s'était installée là dans les temps anciens : un bâtiment reste sur pieds, et plein de ruines autour, et des circuits de randonnée variés partent de là.
La rivière a été par endroits assez faço…